Télétravail : Détail de mise en œuvre et résultat de notre enquête auprès des agents CNRS

Posted on Updated on

Retrouvez les résultats de notre enquête sur le télétravail auprès des agents EPST dans cet article.

Fin 2018(1) le télétravail sera enfin accessible à l’ensemble des agents CNRS !

Le Sgen-CFDT RechercheEPST se félicite de cette bonne nouvelle mais regrette que les agents soient obligés d’attendre encore si longtemps. Si la concertation avait débuté en 2017 comme nous l’avions demandé à de multiples reprises(2) , sa mise en œuvre aurait été plus rapide.

Nous avons plusieurs revendications concernant la mise en œuvre proposée par le CNRS et un temps plus long pour la concertation aurait permis de mieux échanger sur le contenu de la circulaire en préparation.

Le projet de circulaire du CNRS manque d’ambition en particulier sur la restriction à un jour de télétravail par semaine. D’autre part, il ne tient pas compte de l’arrêté ministériel(3) concernant la prise en charge des frais découlant du télétravail.

Nous défendons plusieurs revendications devant la direction du CNRS et à la référente télétravail(4):

  • JUSQU’à TROIS JOURS DE TELETRAVAIL PAR SEMAINE et non un seul comme le CNRS le propose. Conformément à l’arrêté ministériel(3), 3 jours de télétravail (maximum) par semaine permettra aux agents de choisir la bonne durée compatible avec leurs tâches télétravaillables. Il faut, dès à présent, permettre aux agents qui le désirent (voir le résultat de notre enquête en fin de ce mail) de bénéficier pleinement de ce dispositif. L’expérimentation du télétravail chez INRIA, au cours de laquelle le Sgen-CFDT RechercheEPST a été un acteur majeur, a montré qu’il y a une demande pour 2 jours ou 3 jours de télétravail. C’est possible dès maintenant au CNRS et ne repoussons pas encore à 2021 ce qu’il est possible de faire dès 2018 !
  •  Retrait du bonus « des 45mn ». Le CNRS propose d’octroyer un bonus d’½ j de télétravail supplémentaire (ou 1 jour tous les 15 jours) à certains agents sur des considérations de durée de trajet. C’est une mesure non pertinente que nous refusons. Le passage de 1 à 3 jours de télétravail pour tous résout cette problématique réelle du stress lié au transport et évite l’arbitraire et les désorganisations de service (1 semaine : 1 jour de télétravail, la suivante 2 jours…).
  •  Prise en charge d’un forfait d’installation et d’un forfait mensuel ou fourniture d’une clef 4G de connexion Internet. L’arrêté ministériel(3) prévoit une prise en charge des coûts découlant du télétravail que l’agent ne doit pas supporter seul. A titre d’exemple, l’accord Télétravail de PSA prévoit un forfait d’installation de 150€ une seule fois et 120€ annuel de participation (abonnement internet, …).
  •  Campagne de formation et de sensibilisation vers les agents et les encadrants. L’expérimentation chez INRIA a également montré que le principal obstacle au Télétravail était une inquiétude des encadrants par méconnaissance et la mauvaise image qu’ils s’en font. Il faut aussi susciter des discussions à l’échelle de l’équipe de travail pour une préparation en amont de l’organisation du travail.
  • Le télétravail ne doit pas être refusé à certains métiers. Tous les agents ne pourront pas accéder au télétravail dans les mêmes conditions mais notre objectif est de défendre une mise en place du dispositif destinée au maximum d’agents, sans en exclure au titre du métier. La prise en compte de certaines tâches doit permettre à tous de bénéficier du télétravail pour des durées plus ou moins importantes.

 

Le Sgen-CFDT RechercheEPST continue à défendre les agents des EPST
pour que le télétravail soit une véritable avancée sociale.

 

(1) : Calendrier prévisionnel de mise en place du télétravail:

Fin mars/ Début avril : Enquête CNRS vers les Agents CNRS et les Encadrants (CNRS ou non)
16 mai : Présentation en CCHSCT de la circulaire de mise en place du télétravail au CNRS
31 Mai : Présentation en CT de la circulaire
Fin juin : Diffusion d’un guide sur le télétravail avec une campagne de communication pour que les laboratoires se préparent en interne
Septembre : Formation 1/2j pour les agents et ½ pour les encadrants
Début octobre : Premières demandes
Décembre : Début du télétravail au CNRS

(2) : Nous avons demandé régulièrement la mise en place de la concertation : http://epst-sgen-cfdt.org/?p=2081

(3) : Arrêté du 3 novembre 2017 portant application au ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation du décret no 2016-151 du 11 février 2016 relatif aux conditions et modalités de mise en œuvre du télétravail dans la fonction publique et la magistrature http://bit.ly/170311Teletravail

(4) : Article CNRS «3 questions à la référente nationale télétravail » : http://blog-rh.cnrs.fr/referente-nationale-teletravail/ 

(5) : Retrouvez nos articles sur le télétravail sur notre site web : http://epst-sgen-cfdt.org/?tag=teletravail

Glossaire des sigles et acronymes : http://epst-sgen-cfdt.org/?p=2393