syndicat

ASA : autorisations spéciales d’absences au titre d’activités ou informations syndicales au CNRS

Posted on Updated on

Les Délégués régionaux ont reçu une lettre de la DGDR (Direction générale déléguée aux ressources) ayant pour objet la gestion des crédits d’heures pris au titre de l’article 16 du décret 82-447 du 28 mai 1982.

Cette autorisation d’absence est conditionnée à une convocation-mandat de l’organisation syndicale, présentée par l’agent à son responsable hiérarchique au moins trois jours à l’avance. Elle précise la durée de l’absence sollicitée, exprimée en journée ou demi-journée au minimum.

Circuit de validation :

  • il passe via Agate, dont les unités auront fait activer par son gestionnaire le type d’absence « absence syndicale » pour que l’agent puisse y déposer ses demandes d’autorisation d’absence.
  • L’agent dépose sa demande en sélectionnant le type d’absence « absence syndicale » sur son calendrier et un des valideurs syndicaux déterminés par son syndicat. Les valideurs de notre syndicat sont le secrétaire général Yannick Bourlès et la chargée des affaires générales : Malika Hémery.
  • Le valideur syndical procède à la vérification et la validation de la demande.
  • La demande est soumise à la validation du responsable hiérarchique de l’agent.
  • Tout refus du responsable hiérarchique invoqué au titre des nécessités de service doit être dûment motivé.

Présentation du Sgen-CFDT Recherche EPST

Posted on Updated on

Le Sgen-CFDT Recherche EPST est :
- un syndicat intercatégoriel : il rassemble toutes les catégories de personnel ; nous n’avons pas tous les mêmes problèmes, mais tous les mêmes employeurs ;
- un syndicat national : un seul syndicat pour toutes les régions : c’est bien souvent à ce niveau que se mènent les négociations, que se prennent les décisions ;
- un syndicat décentralisé : les sections régionales assurent le contact avec tous les salariés sur leur poste de travail ; c’est là que les conflits éventuels éclatent, et que les problèmes doivent être réglés ;
- un syndicat fédéré, il appartient au Sgen (fédération de syndicats généraux de l’éducation nationale), lui-même regroupé au sein de la CFDT (Confédération française démocratique du travail) ;
- un syndicat de négociation et de proposition, car nous croyons aux vertus du dialogue et de la concertation ; des revendications catégorielles ou maximalistes ne portent pas de fruits, et la situation de la recherche en France, du Service public plus largement est trop grave pour se cantonner dans des slogans irréalistes ; il n’est pas toujours agréable de négocier, ni simple d’arrêter un conflit devenu vain … mais il faut savoir parfois se contenter de demi-victoires, de conquêtes partielles, plutôt que d’afficher des positions aussi fières que stériles ; nous avons quelques résultats positifs à notre actif. (Parmi les progrès récents, on peut citer l’obtention de primes pour les ACMO chercheurs, le déblocage de la situation des analystes de l’Inist, l’expérimentation de l’évaluation des Ingénieurs et Techniciens, le plan triennal ’handicap’, au sein du CNRS…) ;
- un syndicat de dialogue et de réflexion, nos propositions ne nous sont dictées par personne ; elles sont issues de nos réflexions et de nos analyses, élaborées dans les sections et dans nos instances, commissions, groupes de travail, conseil syndical, assemblée générale ; c’est la seule manière de tirer richesse de notre diversité.

Le syndicat ne défend pas que SES adhérents. Il représente tous les salariés de l’établissement, et défend tous ceux qui rencontrent des difficultés sur leur lieu de travail. Chacun peut, à tout instant, nous appeler pour poser toutes les questions qui l’inquiètent, c’est notre ambition que de vous répondre le mieux possible.

Adhérer ?
Oui… mais pourquoi ? comment ? combien ?